10 raisons de se réjouir de l’arrivée de l’automne

Si pour moi l’automne est un vrai bonheur, je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde… Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai toujours adoré la rentrée: petite, dès début juillet je tannais ma maman pour aller acheter mes fournitures scolaires… J’ai toujours dis que mes mois préférés étaient octobre et novembre (même si ce fut moins le cas lors de l’année que j’ai passé seule dans un studio). C’est une saison « entre-deux », comme le Printemps et je trouve que c’est ça qui fait tout son charme. Ce sont des mois de transition et ce que j’aime le plus, c’est que les paysages changent du tout au tout d’une semaine à une autre.

J’ai donc eu envie de vous partager mon amour pour l’arrivée de l’automne. Et puis d’aider ceux que l’arrivée de cette saison déprime à trouver du positif dans de petites choses… Cela change des articles de recettes habituels, mais depuis le début de ce blog j’ai envie d’en faire quelque chose d’un peu plus général, pas seulement axé sur la cuisine. J’ai toujours adoré écrire et je cherchais à me lancer pour vous partager quelque chose d’un peu moins factuel, un peu plus poétique, quelque chose qui  me ressemble ! (Les recettes de cuisine me ressemblent totalement cela-dit, mais il n’y a pas que la cuisine dans mes centres d’intérêt Dieu merci!) Voici donc cette occasion de me lancer… J’espère que cela vous plaira, et en fin d’article vous trouverez une petite surprise! 😉

 

1. Les paysages. Je ne sais pas si vous avez l’habitude d’aller vous promener dans la forêt ou à la campagne, mais c’est une des choses que je préfère en automne. Les arbres oranges, rouges, aux nuances toujours changeantes, les feuilles qui volent dans le vent, la brume sur les plaines le matin, la couleur marron chocolat des terres agricoles qui ont été labourées, qui est particulièrement belle en fin de journée quand la lumière est rasante… Toutes ces petites choses sublimes n’existent que grâce au refroidissement de l’automne! Même si vous habitez en ville, je vous en prie, prenez votre voiture ou le RER, et allez vous perdre dans les forêts qui entourent vos villes (la forêt de Rambouillet) ou même dans les parcs ! Cela vous aidera à relativiser: quoi de mieux, pour supporter un changement que l’on n’aime pas, que de remarquer les aspects positifs de ce changement?

 

2. Le retour des feux de cheminée. Ce point ne parlera qu’à ceux qui ont la chance d’avoir une maison avec une cheminée… Ce ne sera pas mon cas cette année, la maison de vacances du Croisic étant en travaux tout l’hiver! Mais quel bonheur de s’emmitoufler dans un plaid, de se lover dans un gros fauteuil avec les pieds posés sur le rebord de la cheminée, un thé et un bon livre entre les mains. En cadeau, voici un petite chanson sur le feu, chantée par des petits louveteaux beaucoup trop adorables pour être réels (ne me remerciez pas).

Paroles: 

  • Entendez-vous dans le feu
  • Tous ces bruits mystérieux
  • Ce sont les tisons qui chantent
  • Louveteau, sois joyeux

 

3. L’odeur et le bruit de la pluie. Cette odeur un peu âcre de la pluie, vous voyez de laquelle je parle? La pluie qui fait ressortir toutes les senteurs de la terre. À la campagne, quand il pleut, on sent tous les fumets de la terre qui remontent dans nos narines, j’adore cette sensation. Et parlons du bruit de la pluie… Pour moi rien de plus apaisant que d’écouter la pluie tomber quand on est bien au chaud à l’intérieur. J’ai habité pendant trois ans sous les toits et j’étais tellement contente quand je pouvais m’endormir blottie sous mes couvertures, bercée par le flic-floc de la pluie sur le toit. Aujourd’hui au 1e étage ça risque d’être plus compliqué mais comme dit ma coloc « Tu auras le bruit de la pluie sur les poubelles dans la cour! » C’est mieux que rien !

 

 

4. Mettre des bottes pour aller se promener. Puis-je évoquer avec vous le bonheur des bottes en caoutchouc ? Les jolies petites bottes Aigle de toutes les couleurs par exemple. On les enfile sur des grosses chaussettes bien épaisses, avec un jean et un ciré, et on est prêt pour affronter les plus grosses flaques.

camille bavarde bottes en caoutchouc autimne

 

5. Le retour des tartiflettes, raclettes et autres croziflettes. On n’en parle pas assez, mais je trouve que la restriction de ces plats hautement gastronomiques aux saisons froides est une aberration (ne me jugez pas). On mange bien des salades en hiver non? Alors pourquoi serait-il inconcevable de manger de la raclette en juillet? Encore une injonction sociale… Bref, passons, si vous êtes un être qui se soucie un minimum de répondre aux attentes culinaires de la société, vous serez ravi de constater que le retour du froid entraine le retour des ces plats, et que c’est là un bon point considérable. C’est d’ailleurs une raclette entre amies qui m’a un jour inspiré la devise de ce blog que vous pouvez lire sur la bannière tout en haut de la page: « le bonheur a un goût et une odeur ». Non, je n’en fais pas trop, je ne vois pas de quoi vous parlez…

 

6. Rentrer chez soi le soir. L’arrivée des jours froids vous fait porter un regard nouveau sur votre chez-vous. Il fait nuit dehors, vous rentrez dans un espace éclairé; il fait froid vous rentrez dans un endroit chauffé; le monde extérieur vous a saoulé, vous rentrez dans votre havre de paix. Profitez de cette période pour faire de votre chez-vous l’endroit le plus cosy dont vous pourriez rêver (si ce n’est déjà fait). Plaids, bougies, guirlandes lumineuses… tout est bon pour se créer un space cosy et chaleureux. Et quel délice, bien installé dans votre confort, que d’observer la buée sur les fenêtres, qui témoigne de la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur. Et si vous êtes en forme, vous pourrez même dessiner un coeur avec vos doigts sur la buée de la vitre.

camille-bavarde-cosy-chambre.jpg

 

7. Les levers de soleil. Qui n’aime pas contempler un beau coucher de soleil… Ce sont les plus faciles à observer en été! Mais bien souvent, les levers de soleil sont encore plus beaux,  ils ont un charme particulier car non seulement leurs couleurs ont tendance à être plus chatoyantes, mais la symbolique est en elle même plus joyeuse! Un lever de soleil, c’est une nouvelle journée qui s’offre à nous, c’est un milliard de possibilités! Et l’automne rend ces levers de soleil plus accessibles car ils ont lieu plus tard qu’en été. Rien de mieux, lors d’un trajet matinal en RER, que de pouvoir apercevoir les nuances du lever de soleil, qui permettent de nous évader de l’aisselle de notre voisin et de rêver à ce que la journée va nous apporter de beau.

camille-bavardelever-soleil1-e1537657325864.jpg

Paris, 25/09/17, 7h37

camille-bavarde-lever-de-soleil-e1537657359690.jpg

Paris, 29/09/17, 7h58

 

8. Remettre des vêtements d’hiver. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai toujours préféré les vêtements d’hiver. Comme dit une de mes copines, il y a beaucoup plus d’associations possible à faire, tout simplement parce qu’il y a plus de vêtements à mettre… Chaussures, jupes, collants, hauts, pulls, manteaux… Alors certes on perd en simplicité, le combo robes-sandales enfilées en 37 secondes n’est plus possible, mais on gagne en plaisir d’associations ! Et on retrouve le bonheur de mettre des chaussons en rentrant chez soi le soir… Et ça, ça n’a pas de prix.

 

9. Le Pumpkin spice latte. Merci Starbucks pour cette géniale invention. Je ne sais pas quoi écrire pour décrire ce délice, alors je vais vous donner la liste des ingrédients: du sirop de potiron, plein d’épices (cannelle, gingembre, muscade, piment vanille), du café au lait, de la chantilly… Si vous ne l’avez jamais gouté, foncez chez notre ami Starbucks pour goûter cette boisson qu’ils ne font que pendant l’automne. Je ne sais pas pourquoi, mais cette boisson me fait penser à la Bierreaubeurre de Harry Potter par ses associations d’ingrédients improbables. Elle a un côté un peu magique je trouve. Un jour j’essaierai d’en faire un, et je vous donnerai la recette si ça a marché!

 

10. Noël qui approche. Ahhhh Noël… Toi qui déprimes à l’idée du raccourcissement des jours et au refroidissement des températures, pense à une chose: ces changements rendent possible le temps magique de Noël. Aller à la messe de minuit emmitouflés dans un gros manteau, parfois dans la neige si vous avez la chance de passer Noël dans un endroit assez froid, se balader dans les rues illuminées de guirlandes… Tout cela ne serait pas possible si l’hiver n’existait pas. Car toute personne dotée d’un minimum de bon sens peut concevoir que : pas de nuit à 17h = pas de courses de Noël dans les rues illuminées de doré, de rouge, d’argenté…

 

Mais je ne vais pas dès maintenant penser à Noël, je vais d’abord profiter de tous les avantages et petits bonheurs de l’automne… Vous êtes avec moi? 🍂

En prime, je vous laisse avec un petit texte sur l’automne que j’ai écris quand ‘avais environ 15 ans je pense. comme je vous l’ai dis j’ai toujours adoré écrire, j’ai écris énormément de poèmes quand j’étais ado, et voici un de ces textes en prose que j’aime encore relire. Soyez indulgents, je n’avais que 15 ans 😉

 

Regarde le renard doré qui court à travers le champ humide de rosée ; il est un signe de vie dans cette lente mais belle agonie qu’est l’Automne.

La saison n’est pas encore très avancée, on aperçoit ici ou là un éclair de feuilles rousses parmi les arbres encore verts. C’est un complexe paradoxe ; des couleurs chaudes naissent et embrasent la nature à l’approche d’une saison froide, et c’est là le mystère du monde.

Le halo de la lumière matinale et dorée nimbe les feuillages jaunissants de beauté ; il a plu cette nuit mais l’astre du jour a repris sa place glorieuse au centre du ciel; tandis que deux ou trois nuages cotonneux se profilent à l’horizon. Le vent joue avec les herbes encore mouillées et se faufile entre elles ; il fait un peu froid.

Entends-tu le craquement du givre sous tes pieds ? Respire la froide et piquante atmosphère de ce matin d’octobre ; sens au creux de ta main le souffle chaud du cheval dont les poils ont drûment poussé, prévoyant le froid à venir.

Ecoute le caquetage criard des oiseaux migrateurs ; leurs ailes déployées les mènent vers une oasis de chaleur, ils fuient la glaciale entrée en scène de l’hiver, cédant à l’air tiède et ensorcelant des pays du Sud. Comme l’on aimerait s’agripper doucement à leurs plumes argentées et qu’ils nous emmènent dans ces endroits que personne n’aurait soupçonnés exister. Au creux des criques exotiques, le vent brulant secoue leur doux plumage et délasse leurs muscles épuisés par le long voyage. Ils sont bien.

Tandis qu’ici le vent souffle à travers les arbres désormais nus, le sol est humide en permanence, souillé par la lente décomposition des feuilles mortes. Nous sommes en novembre, les pluies sont glaciales, elles transpercent les pins ; grands rescapés du changement de saison. Leurs aiguilles sont encore vertes, ils protègent de leurs ramures les téméraires derniers récolteurs de champignons.

 

J’espère que ce nouveau type d’article vous a plu ❤️

A très vite,

Camille 🍂

camille-bavarde-at-home-automne.jpg

 

 

5 réflexions sur “10 raisons de se réjouir de l’arrivée de l’automne

  1. Franchement Camille, je te connais à peine mais j’ai l’impression de te connaître depuis toujours !
    Je suis tout autant Fan que toi de l’automne et tout ce que tu racontes me fait replonger dans mes souvenirs des délices de l’automne !
    J’espère pouvoir réaliser comme chaque année tous ces petits bonheurs que tu racontes dans ton articles …!😍

    PS : continue a écrire car tu as un réel don pour ça !
    PPS : tu as raison c’est très chouette d’aller lire ton blog aussi 😊

    J'aime

  2. Merci Camille pour cet article, ça m’a fait un bien fou de le lire et m’a extirpée un instant des petites mesquineries des gens très sérieux !
    Bisettes Camille et viens à Senlis profiter de l’automne en forêt !

    J'aime

  3. Pingback: Tarte aux figues, miel et fromage de brebis | Camille bavarde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s