Une escapade à Lisbonne

Aujourd’hui je vous écris ce nouvel article pour vous parler de notre escapade en amoureux au Portugal ! Je vous en avais déjà écris un sur notre voyage en Espagne à Marbella que vous pouvez retrouver ici. J’aime bien les articles sur les voyages, ça me laisse un peu plus de liberté pour écrire que les recettes de cuisine, et en plus je trouve ça très utile de lire des articles voyages chez les autres blogueuses ! Alors pourquoi ne pas écrire les miens 😉

C’était un séjour absolument délicieux, une parenthèse à l’écart de la grisaille parisienne, une occasion d ‘appuyer sur « pause » le temps d’un week end. J’en garde un souvenir très tendre et doux: nous avons pris notre temps, nous avons fait plein de choses mais nous ne sommes pas mis la pression pour tout voir. Un week end pour se retrouver et prendre du temps ensemble. Et Lisbonne est une ville idéale pour ça ! J’ai été vraiment conquise par sa douceur de vivre, le charme de ses maisons aux couleurs pastel, le tramway coloré, le climat qui a été très indulgent avec nous (ce n’est pas toujours le cas en novembre!)…

Nous sommes partis quatre jours, du jeudi 15 au dimanche 18 novembre. J’avais cours normalement mais j’ai décidé de me faire un petit cadeau à moi-même (🙊) en ratant deux jours de cours, et tant pis pour les absences #thuglife.

J’ai décidé de vous faire une article jour par jour, un peu comme un récit, et à la fin je vous mettrai un récapitulatif synthétiques des bons plans food/transports/visites. Bien sûr, je ne vais parler que de ce que nous avons vu, même si en quatre jour nous n’avons pas eu le temps de tout faire et que la ville regorge encore de merveilles à découvrir. J’espère que j’arriverai à faire passer dans cet article toute la douceur que je ressens encore en pensant à ce voyage, et que je vous donnerai envie de visiter Lisbonne ! Toutes les photos ont été prises avec mon téléphone sauf trois (quand ce n’est pas le cas la source est indiquée en légende).

camille bavarde lisbonne 4

 

Jour 1: prendre ses marques dans la ville

 

Nous avons pris notre avion à Orly le jeudi 15 novembre: l’avion partait à 11h40 (en principe) ce qui était l’heure idéale pour pouvoir à la fois profiter de la ville en arrivant et ne pas se lever à 4h du matin… Finalement nous avons décollé 40 minutes en retard. Pour aller à Lisbonne il ne faut pas être pressé : d’après des membres de la famille d’Adrien qui habitent là-bas, la ville n’a pas anticipé l’essor touristique de ces dernières années et l’aéroport est vraiment petit et en plein milieu de la ville: c’est d’ailleurs très impressionnant quand on atterrit, on a l’impression de raser les immeubles!

Mais comme nous n’étions vraiment pas pressés ce retard n’était pas un problème. Pour aller de l’aéroport à l’endroit où nous dormions, nous avons pris un taxi: erreur ! Les Uber sont beaucoup moins chers et je ne veux pas faire de généralités mais le seul taxi que nous avons pris était plus cher et vraiment désagréable alors que tous les Uber étaient aux petits soins et adorables. Lisbonne est une en ville très peu chère sur tous les points, et les Uber n’échappent pas à la règle (3 € pour 10 minutes de voiture) donc profitez en !

Nous séjournions à Lisbonne, chez l’oncle et la tante d’Adrien qui nous ont très gentiment accueillis, nous avons passés un super week end entre autres grâce à eux! Je ne pourrai donc pas vous conseiller d’hôtels ou d’Air Bnb !

Nous avons pris notre premier déjeuner chez l’oncle et la tante d’Adrien, puis nous sommes allés nous balader pour nous imprégner une première fois de l’ambiance lisboète (je trouve le mot « lisboète » absolument ravissant 🙊).

camille bavarde lisbonne 1

Lors de cette première balade, nous avons déambulé pendant une ou deux heures, entre l’ambassade de France (très jolie avec sa façade rose) et jusqu’à la place du Commerce qui est vraiment superbe. C’est une grande place qui fait face à la mer. Et nous avons eu beaucoup de chance car pile au moment ou nous sommes passés, un sublime coucher de soleil rayonnait juste derrière le pont du 25 avril.

Camille bavarde lisbonne 6

Camille bavarde lisbonne 5

camille bavarde lisbonne 9

Une magnifique entrée en matière pour découvrir cette ville! Nous sommes restés un certain temps à admirer cette vue, écouter le flux et reflux de la mer, observer les cargos et autres pétroliers aller et venir dans le port. La mer sentait la mer, fidèle à elle-même, (si douce odeur de la mer 💙), les touristes allaient et venaient, les instagrammeuses posaient (pas moi promis, enfin un tout petit peu.. euh attendez j’ai rien dit, suis-je une instagrammeuse? 🐷), le temps était doux et le moment de qualité.

Camille bavarde lisbonne 8

Après cette douce parenthèse, nous avons convenu que le meilleur moyen de voir la ville était d’aller en hauteur, et c’est ainsi que nous sommes partis au Bar Rooftop Topo, qui est une pépite, vraiment. Situé tout en haut du centre commercial Martim Moniz (qui ressemble à tout sauf à un centre commercial soit dit en passant), le rooftop est très trendy et offre une vue magnifique sur le château et les reliefs de la ville. Et en plus les mojitos sont excellents, ce qui est une qualité notable pour un bar.

camille bavarde lisbonne 11

Ayez pitié de cette photo, le but est clairement de vous montrer la vue du rooftop (et la taille du mojito!) et pas ma tête de débile qui n’arrive pas à attraper sa paille…

Soyons honnête, il devient difficile de trouver un bon mojito, alors quand c’est le cas il faut le signaler pour le bien de la communauté des amateurs de mojitos (si cette communauté cherche une présidente je peux me dévouer). Au niveau des prix par contre ce n’est pas ce qu’il y a de mieux, comptez 8 euros pour le mojito et 5 euros pour une pinte. Certes par rapport à Paris ce n’est rien mais on peut trouver moins cher au coeur de Lisbonne. 🍹

Après ce délicieux mojito, nous commencions à avoir un peu froid: nous sommes donc rentrés pour diner en famille.

camille-bavarde-lisbonne-7.jpg

Jour 2: explorer, explorer, explorer

Le Bairro Alto et Belem

Après une bonne nuit de sommeil bien appréciée (la fatigue des cours se faisant sentir…) nous sommes partis plein d’entrain pour une deuxième journée de visite. Quand on est 2, il faut prioriser et faire des compromis, mais heureusement nous avions (globalement…) les mêmes envies ! Et puis surtout il faut dire que j’ai un chéri parfait et patient qui est capable de faire passer mes envies avant les siennes sans même que je m’en rende compte… #egoïstequejesuis

Nous avons commencé par nous balader dans le Bairro Alto, qui est le quartier historique de Lisbonne. Ce qui est idéal là bas c’est de se perdre à pieds dans les petites rues pleines de charme pour sentir le pouls de la ville. Nous avons pu admirer les magnifiques azulejos, ces si jolis murs pavés de carreaux colorés.

 

camille bavarde lisbonne18

Nous avons grimpé tout en haut de la colline jusqu’au château Saint Georges. Nous n’avons pas visité ce dernier car nous avions (enfin surtout moi) eu des retours un peu mitigés comme quoi la visite ne valait pas le prix. Je pense que le plus grand intérêt de ce château c’est finalement la vue : il est juché sur la plus haute colline de la ville et ses remparts permettent de profiter d’une vue magnifique de Lisbonne. Nous avons tout de même pu profiter d’un panorama complet de Lisbonne grâce à un petit point de vue très discret juste à côté du château : la Toje Igrerro qui est une petite tour ravissante : il faut payer 2 euros pour monter, il y a un escalier et en haut une toute petite terrasse qui offre une vue sublime à 360° sur la mer, le port, Lisbonne toute entière. En plus nous étions seuls : soit cette tour n’est pas connue du public, soit il n’y avait pas beaucoup de touristes ce jour là mais en tout cas nous avons eu la chance de profiter de la vue rien que tous les deux sur notre petite tour. En même temps la terrasse est si petite qu’on tient difficilement à plus de 3-4 !

camille bavarde lisbnne 15

Lors de notre balade nous sommes notamment passés par la rua da Bica, l’une des « plus belles rues du monde » où passe le funiculaire, et qui commence très haut dans la ville et descend en ligne droite vers la mer : depuis le haut de la rue vous avez donc une très jolie perspective avec la rue toute droite, le funiculaire et la mer d’un bleu pur au fond. Cela m’a beaucoup fait pensé aux rues droites et toutes en relief de San Francisco ! Il y a un autre point de vue très sympa, une roseraie avec vue sur la mer (là il y a beaucoup plus de monde, mais c’est gratuit et plus grand) : Largo Porta Do Sol.

camille bavarde lisbonne 21

camille bavarde lisbonne 20

Vue du Miradouro Largos Porta Do Sol

Nous avons déjeuné dans un premier restaurant au nom très local… Flower Power. Oui oui vous avez bien lu, pour notre premier déjeuner dans Lisbonne nous avons choisi l’endroit au nom le moins portugais possible… La carte, en revanche, est elle bien Portugaise, et délicieuse ! Nous nous sommes régalés d’un ragout de poulpe (j’adore le poulpe je ne sais pas pourquoi !) et d’un gâteau un peu moins génial : « le meilleur gâteau au chocolat du monde », c’est comme ça qu’ils l’appellent, pour moi et un cheese cake au citron pour Adrien. Il n’y avait pas trop d’autres desserts. Avec un verre de vin chacun, nous en avons eu pour 35 € pour deux ! Franchement je trouve ça très correct.

camille bavarde 20

Après ce délicieux déjeuner, nous avons pris un uber direction le quartier de Belem en périphérie de Lisbonne, qui abrite de vraies petites merveilles : le monastère des Hieronymites et son église, la tour de Belem et ses jardins, et les fameux pasteis de Belem.

Nous avons commencé par la visite du monastère et son église Santa Maria qui sont à couper le souffle, vraiment. Une architecture sublime de style manuélien, parfaitement conservée et mise en valeur. Le style Manuélien est typiquement portugais : un joyeux mélange d’art roman, gothique flamboyant avec des inspirations mauresques ou arabisantes. Ce sont les moines de l’Ordre des Hiéronymites qui occupaient ce monastère qui ont inventé la recette des Pastéis de Belem ! Les religieux ayant été expulsés en 1834… Le monastère et le cloitre sont aujourd’hui accessibles à la visite pour la somme de 10 € (5€ pour les étudiants). 10€ c’est un peu cher pour un simple tour du cloitre sans explications je trouve mais c’est vraiment quelque chose à voir !

camille bavarde lisbnne 24camille bavarde lisbonne 26

Ensuite il y a la tour de Belem, la Torre de Belem, qui est, comme le monastère de style Manuélien. Vous pouvez y aller à pied (15 minutes de marche) depuis le monastère, mais l’itinéraire n’est pas très agréable car vous marchez à côté de la nationale. La tour se dresse face à la mer et au pont du 25 avril, les pieds dans l’eau et les galets, au bout des jardins de Belem. C’est vraiment un très joli endroit, avec une belle vue sur la mer. Et comme nous nous promenions dans les jardins, que vois-je… cette petite boule de poil ! Alors bien sur, je m’approche n’est-ce-pas, je dis « ooohhhh » et « ahhhhh » je la caresse, et là un charmant monsieur arrive et me propose de prendre une photo avec les lapins. Je ne cache pas ma joie, et sous le regard patient d’Adrien je prends mes photos aves mes petits lapins sur les épaules, j’étais si heureuse ! J’ai quand même réussi à obtenir une photo avec Adrien, un lapin chacun, et il faisait un peu le gros dur mais je sais qu’il était tout content lui aussi…

camille bavarde lisbonne 30

Pour en revenir à la Tour de Belem, elle est magnifique de l’extérieur ; nous n’avons pas voulu visiter l’intérieur : payant, trop de monde, trop petit… Là encore, je pense que le plus intéressant c’était la vue, et on était aussi bien dehors à admirer la Tour face à la mer, que sur la tour à admirer seulement la mer !

camille bavarde lisbonne 31

camille bavarde lisbonne 32

Euhhh non, ce sac Zara n’est pas à moi, pourquoi?

Nous sommes ensuite allés chercher nos Pastéis de Belem, alors certes la queue qui est longue de 10m à l’extérieur du magasin est TRÈS impressionnante, mais nous ne nous sommes pas laissés décourager et nous ne l’avons pas regretté parce que c’est allé très vite : nous n’avons pas attendu plus de 10 minutes. Et qu’est ce que c’est bon… Et non, ce n’est pas « juste une tarte à la crème ». Pour ceux qui ne connaissent pas, laissez moi vous faire une petite description. Là j’allais dire « fermez les yeux et imaginez » mais en fait vous devez garder les yeux ouverts pour lire… bref. Imaginez une pâte feuilletée très croustillante imbibée de beurre, avec un petit gout un peu salé comme si elle avait été cuisinée avec du beurre salé. Ensuite, imaginez une crème pâtissière onctueuse vanillée, légèrement chaude avec la petite pellicule sur le dessus. Imaginez tout cela en même temps dans votre bouche : délicieusement régressif non ? Je ne peux pas vous expliquer pourquoi c’est si bon, ce n’est pourtant pas très compliqué ni raffiné, mais bon certaines choses ne s’expliquent pas ! Nous avons dégusté nos pastéis de nata dans un petit parc face au palais présidentiel rose qui est tout à fait charmant.

camille bavarde lisbonne 33

Nous sommes ensuite rentrés diner dans un petit restau local juste en face de chez nous, c’est la que nous avons gouté le Bacalhau. Alors basiquement le bacalhau c’est de la morue, qui était servie ici avec des pommes de terre, de l’huile d’olive et des oignons. C’est un des plats emblématiques du Portugal et c’est absolument délicieux, attention la morue donne soif ! Je vous conseille vraiment de tester. Et j’en viens à la conclusion que les portugais sont décidément très doués pour faire des plats très bons avec des aliments très simples ! Je vous conseille vraiment ce restaurant : une cantine locale comme on les aime, avec toutes les générations de Portugais attablées devant un bon plat familial. Pour un bacalhau et un verre de vin chacun nous avons payé 30 euros seulement. Et après ce diner bien copieux (malgré le fait que ce soit très bon je n’ai pas réussi à terminer mon assiette tellement c’était généreux !) nous sommes rentrés nous coucher.

camille bavarde lisbbonne 34

Une deuxième journée intense et pleine de découvertes !

 

Jour 3: Sintra, la ville aux trois (quatre?) châteaux

Pour ce troisième jour, nous avons été amenés à visiter Sintra un peu par hasard : l’oncle et la tante d’Adrien avaient un vernissage là bas et comme c’est un endroit très joli et connu ils nous ont proposé de nous emmener en voiture au vernissage le matin et de nous laisser profiter de la ville. Sintra étant à environ 45 minutes de voiture de Lisbonne nous avons accepté avec plaisir  !

camille bavarde lisbonne sintra

camille bavarde lisbonne 39

La matinée fut donc consacrée au fameux vernissage : une exposition de photos au Musée D’Art de Sintra. Après cela, l’oncle et la tante d’Adriens sont rentrés à Lisbonne et nous sommes partis déjeuner tous les deux dans un de ces restaurants de dégustation de vin & fromage (il ne m’en faut pas plus…) : Loja do Vinho, sur la place principale de Sintra avec une terrasse face au château. 40 euros pour deux, pour une grande planche de fromage et charcuteries locaux, un verre de vin et un dessert, les fameux Queijados. Ce sont des petits desserts qui ressemblent un peu à un cheese cake à la cannelle : une pâte un peu croquante remplie d’une préparation cuite au fromage frais et a la cannelle : c’est délicieux, c’est ce qu’Adrien a préféré (moi c’était les pastéis, chacun son truc). Un service un peu lent mais il n’y avait qu’une seule serveuse quand on est arrivés et elle était débordée la pauvre, et en plus nous n’étions pas pressés donc ce n’était pas grave ! Et pendant le déjeuner, nous avons vu passer d’adorables petits scouts en grandes chaussettes… Trop chous !

 

Après ce déjeuner, nous nous sommes baladés dans les petites rues escarpées de Sintra, avant de faire LA grosse erreur du touriste.. Il faut savoir qu’à Sintra il y a trois châteaux. Le premier, le palais de Sintra d’inspiration mauresque, est situé au cœur de la ville, reconnaissable à ses deux immenses cheminées. Les deux autres sont juchées en haut des collines, il y en a un très très flamboyant, chargé, tout coloré (Le palais de Pena) et un autre qui fait un peu plus château médiéval (le château des Maures) et qui me faisait rêver. J’avais très envie d’aller voir ce dernier château, nous avons donc décidé de monter tout en haut de cette fameuse colline pour visiter le château des Maures et voir le palais de Pena.

Nous nous sommes dit, choisissons l’aventure, choisissons le pittoresque et nous avons pris un tuk-tuk. 5 euros PAR PERSONNE pour 5 minutes de montée (en Uber ça nous aurait couté 2 euros pour 2). Vous pouvez le faire à pied si vous voulez mais franchement c’est long et escarpé ! Pourtant je ne suis pas trop du genre à faire la mijorée quand il faut marcher (encore que ce jour là j’avais ma hanche qui faisait des siennes #vieilleavantlheure). Arrivés en haut nous nous sommes retrouvés face au château bariolé à 15 € l’entrée, nous avons dit non. Et puis l’heure tournait, alors nous avons renoncé à aller voir le château des Maures. Nous sommes donc redescendus en bus (8 euros !!) pour visiter le tout premier château, le palais de Sintra.

Tout ça n’était pas très intéressant, désolée, mais pour faire court nous sommes montés puis descendus de la colline pour 20 € et pour ne rien voir finalement… Morale de l’histoire : ne prenez pas de tuk-tuk ni de bus.

Nous avons fini par visiter le troisième, enfin le premier château, celui en face duquel nous avons déjeuné: le palais de Sintra. 10€ l’entrée et nous n’avons vraiment pas été déçus : un château plein de coins et de recoins secrets (heureusement qu’il y a les panneaux parce que sans eux on se perdrait) avec de très belles salles, des azulejos et des tapisseries splendides partout.

camille bavarde lisbonne 40camille bavarde lisbonne 38

Après cette visite nous avons déambulé dans les rues, et comme il commençait à pleuvoir nous avons décidé d’aller nous installer à l’hôtel 5 étoiles, le palacio Tivoli, pour prendre une tasse de thé. Il nous a fallu marcher un petit quart d’heure pour y arriver, et nous avons lors de notre épopée découvert un autre château… On nous avait vendu Sintra comme la ville aux 3 châteaux, et il y en avait quatre. On  n’a pas très bien compris, mais on a trouvé ça joli #neuneu. Ça s’appelle la Quinta da Regeleira, et ça se visite, les jardins ont l’air sublime. Ça me fait un peu penser au château dans la Belle et la Bête, ne me demandez pas pourquoi…

camilel bavarde lisbonne 42

Après cette jolie découverte nous sommes arrivés au palace et ce fut un délice. Nous avons été accueillis comme des rois, installés sur la terrasse couverte du palace face à une colline recouverte de verdure. Nous avons commandé un thé au jasmin parfaitement infusé (les vrais amateurs de thé savent à quel point il est agréable de boire un thé avec une eau chauffée à la bonne température et qui a été infusé ni trop, ni trop peu…) et des queijados. C’était un moment parfait : un fond de musique classique, le bruit de la pluie qui tombait sur le toit de la terrasse couverte… J’en garde un souvenir précieux.

camille bavarde lisbonne 45

Petit conseil pour le thé : ne versez jamais de l’eau bouillante sur du thé car cela tue tous les arômes (et en plus vous vous brûlez). La température idéale varie selon les thés, plus le thé est fragile et raffiné (thé vert) plus la température doit être basse, 80° par exemple. Voilà d’où vient mon rêve d’avoir une bouilloire à thermostat…

Après cette bonne journée vous avons décidé de rentrer en Uber : 30 euros pour 1h de route, en train cela ne nous aurait pas revenu beaucoup moins cher (pour aller à la gare- acheter les billets de train- rentrer de la gare à chez nous) et nous aurions mis plus de temps. A deux cela valait vraiment le coup ! Nous avons passé une soirée très tranquille avec un diner simple à la maison.

 

Jour 4: profiter des derniers instants

Musée des arts anciens, Tram 28, messe en portugais

Pour ce quatrième jour, il pleuvait, mais il s’agissait de nos dernières heures sur le sol portugais alors nous avons voulu en profiter le plus possible. Nous avons commencé par une messe en portugais, pour être honnête nous n’avons pas compris grand chose à part les lectures car nous les avions sur notre téléphone, mais c’est l’essentiel non ? Ce fut une messe mouvementée avec une pauvre petite dame qui est tombée dans les pommes juste devant nous : elle avait l’air tellement fragile que ça m’a serré le cœur !

Ensuite, nous sommes allés visiter le musée des Arts Anciens que j’ai vraiment adoré ! C’est quelque chose à voir ! Bon il faut aimer la peinture hein, mais moi j’ai été très impressionnée et touchée par les œuvres que nous avons pu voir dans cet immense musée. Dans mon souvenir c’était 10 ou 12 euros l’entrée. Je ne vais pas vous dire qu’il faut en faire une priorité quand vous venez visiter Lisbonne, mais si un jour il pleut c’est vraiment un musée de qualité, avec ces immenses peintures, mais aussi des objets portugais, des calices et autres objets religieux en or, incrustés de pierres précieuses vraiment splendides et très impressionnantes.

camille bavarde lisbonne 46

Nous sommes ensuite rentrés déjeuner en vitesse chez nous, puis nous sommes ressortis car nous n’allions tout de même pas repartir de Lisbonne sans avoir fait un tour dans le fameux tram 28 ! Le tramway, toutes lignes confondues, est partie prenante du charme de Lisbonne. C’est un petit tramway qui ressemble à celui de San Francisco, très vintage, l’intérieur est en bois, tout est très vieux et il circule en plein de milieu de la rue, des voitures et des piétons. La ville vit au rythme de ce papy tramway un peu capricieux, qui peut parfois bloquer une rue pendant 15 minutes parce qu’il a un problème d’aiguillage ou autre… Il ne faut pas être pressé, et ça tombe bien parce qu’à Lisbonne les gens ne sont pas pressés, et on n’a pas envie de l’être, trop occupés que nous sommes à admirer la ville et sa douce et précieuse lenteur.

Nous avons donc testé ce fameux tramway : la ligne 28 est particulièrement appréciée des touristes car c’est celle qui offre la plus jolie visite de Lisbonne : il passe au cœur du Bairro Alto, frôlant parfois les murs de ses toutes petites rues et grimpant avec acharnement les collines pentues bordées d’azulejos. Et qui dit apprécié des touristes, dit rempli… C’est pourquoi nous sommes monté dans le tram au début de son parcours, afin d’avoir des places assises. Au début nous étions debout, puis des places se sont libérées et nous avons pu profiter de cette petite visite de la ville pleine de charme.

camille bavarde lisbonne 48

Tête de ravie de la crêche… On a pu faire cette photo parce que le tram a eu un petit incident, le conducteur s’est absenté 5 minutes (??) et nous sommes restés arrêtés 15 minutes. Je vous mettrai bien la même photo que j’ai prise d’Adrien, mais il va me tuer si je le fais… #opprimée

camille bavarde lisbonne 47

Là c’était quand le conducteur était parti et qu’on se demandait tous ce qui allait se passer

 

A la fin de ce parcours, il nous restait une heure, nous avons donc filé au Time Out Market, qui nous a éblouis par sa frénésie gastronomique : partout, des petits restaurants, des gens qui mangent, assis, debout, couchés, une ambiance électrique ! J’ai acheté une boite de Pasteis de Nata avec un chocolat chaud, et Adrien une boite de Queijados avec un expresso #chacunsamaturité… que nous avons dégustés rapidement avant de repartir chez nous faire nos bagages.

camille bavarde lisbonne 52

Quelques heures plus tard, nous étions dans l’avion, j’ai eu le bonheur d’être à côté du hublot, et c’était tellement magnifique de décoller dans la nuit et de voir la ville toute éclairée d’en haut ! J’étais comme une enfant. Et après nous avons passé un vol sympa, et  je crois qu’on a gêné le monsieur à côté de nous parce qu’on n’arrêtait pas de glousser… #oups

Maintenant, pour les gens pressés je vais faire un petit inventaire des choses à voir/faire/manger !

 

Se déplacer

  • Privilégiez la marche
  • Vous pouvez compter sur les Uber (à 2 ça revient moins cher que le bus et que le taxi)
  • Testez le tram au moins une fois (surtout la ligne 28)

Goûter

  • Les pasteis de Nata (notamment ceux de la pasteleria de Belem)
  • Les queijados (spécialité de Sintra mais vous en trouverez à Lisbonne au time Out Market)
  • Le Bacalhau (plat à base de morue)
  • De manière générale, le poisson et les fruits de mer (calamar <3)
  • Les mojitos

Restaurants

  • Flower Power dans le Bairro Alto, sert un très bon ragout de calamar. Plat+dessert+vin: 17€/personne
  • O Areigos, restaurant en face de l’ambassade de France qui sert un très bon Bacalhau. Plat+vin : 15€/personne
  • Sintra : restaurant de dégustation vin & formage Loja de Vinho, en face du Palais de Sintra. Planche fromage et charcuterie+dessert+vin : 20€ par personne
  • Bar rooftop Topo: superbe vue sur la colline Saint Georges et son château ainsi que sur Lisbonne. Le bar est situé tout en haut du centre commercial Martin Moniz (qui ne ressemble pas du tout à un centre commercial). Compter 8€ pour un mojito, 5 € pour une pinte.
  • Time Out Market: regorge de petits restaurants pas trop chers.
  • Sintra: dégustation vin et fromage Loja Do Vinho
  • Le Palacio Tivoli pour une luxueuse tasse de thé

 

A voir/ à faire

  • La place du Commerce
  • Se perdre dans le Bairro Alto
  • Admirer le pont du 25 avril (le soir au moment du coucher de soleil c’est encore mieux)
  • La tour de Belem
  • Le monastère de Hieronymites
  • Visiter Sintra et un de ses ses châteaux
  • Faire les différents points de vue ou miradouros
  • Le musée des Arts Anciens s’il pleut

 

Ce que nous aurions aimé faire si nous avions eu plus de temps :

  • Aller voir les entrainements de l’école Equestre de Lisbonne
  • Monter par l’ascenseur de Santa Justa
  • Traverser le Tage en bateau pour aller voir le Cristo Rey

 

Et voilà ! J’espère que cet article vous a plu, j’ai essayé de le rendre le plus complet possible. J’espère qu’il vous aura donné envie de visiter Lisbonne ! Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à me la poser, et penser à me donner vos avis pour cet article, comme ça la prochaine fois je ferai mieux! ❤️

A très vite,

Camille 🍀

camille bavarde lisbnne 15

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s