Nos 80 Ă©cotips đŸŒ

Nous y voilĂ ! J’ai enfin bouclĂ© cet article qui me tenait beaucoup Ă  coeur. J’ai reçu plein d’idĂ©es de votre part et e vous en remercie!! L’article va ĂȘtre trĂšs long, mais il regorge de petites idĂ©es, pour les dĂ©butants et pour les experts!

En parlant de dĂ©butant et d’expert, je voulais d’abord vous dire qu’il ne faut SURTOUT pas que cet article sonne comme une « leçon » de ma part: sachez que sur les 80 astuces listĂ©es plus bas, je n’en ai mis que 33 en place. Je reviens de trĂšs loin, il y a trois ans je disais « oh qu’est ce qu’ils sont gonflants ces Ă©colos! », eh oui… Je suis profondĂ©ment convaincue qu’il faudrait que j’applique les 80, mais changer demande du temps, un petit investissement (pas pour tout!!) et je suis dĂ©jĂ  assez fiĂšre du chemin que j’ai parcouru. Je pense qu’on a tous plus ou moins grandi avec une maniĂšre de consommer qui n’Ă©tait pas forcĂ©ment juste, et il faut prendre le temps de se dĂ©tacher de certaines habitudes. Être fier des petits progrĂšs que l’on fait, ne pas se comparer aux voisins… Enfin bref, je clos ce petit message de tolĂ©rance un peu niais mais je pense que vous avez l’idĂ©e principale? Bon je vous la remet en clair: chacun son rythme !

Sinon, je voulais aussi dire Ă  quel point je suis Ă©merveillĂ©e de voir comme c’est beau de se dĂ©barrasser de ces habitudes de consommation excessive. Beau au sens esthĂ©tique du terme. C’est tellement plus joli un placard rempli de pots en verre, c’est tellement plus pure une cuisine ou une salle de bain avec 0 plastique, que des matĂ©riaux nobles comme le bois, le verre… Quand j’aurai ma propre maison, j’espĂšre que je pourrai la rendre belle par son minimalisme.

Et enfin un dernier point avant d’attaquer: non, ĂȘtre Ă©colo ce n’est pas pour les riches. Au contraire en fait. Vous verrez que quasiment toutes les astuces listĂ©s plus bas vont Ă  plus ou moins court terme vous faire Ă©conomiser de l’argent. Eh oui, l’idĂ©e est de consommer moins mais mieux. De conserver et de rĂ©utiliser au lieu de jeter et de racheter ! C’est donc pour tous les budgets, youpi !

Allez c’est parti!

camille bavarde 80 écotips .jpg

Dans la cuisine

1. Pour remplacer les Ă©ponges jetables en plastiques: opter pour la fabrication d’un tawashi (une Ă©ponge faite maison Ă  partir de tissus de rĂ©cupĂ©ration: apprenez Ă  en fabriquer grĂące Ă  cette vidĂ©o) oĂč une brosse Ă  vaisselle (comme celle-ci que je trouve trĂšs jolie! )

2. Changer la maniĂšre de boire le sempiternel cafĂ©: au lieu d’utiliser les fameuses capsules de cafĂ©, hyper polluantes car trĂšs mal recyclĂ©es, passer Ă  une cafetiĂšre italienne  (ou alors aux capsules rechargeables). L’option cafetiĂšre Ă  l’italienne est bien plus Ă©conomique, et on peut rĂ©utiliser le marc de cafĂ© rĂ©coltĂ© de plein de maniĂšres diffĂ©rentes: vaisselle, entretien des meubles, pour chasser les odeurs et… les chats! Oui oui, tout est dĂ©taillé par ici!

3. Remplacer les rouleaux de papier alu, papier cuisson et film alimentaire. Pour cela rien de plus simple: opter pour des plaques de four Tefal ou penser tout simplement Ă  beurrer et fariner les moules Ă  gĂąteaux. Pour le papier alu et le film alimentaire, vous pouvez les remplacer par des assiettes retournĂ©es ou par des beeswax qui sont des tissu imbibĂ©s de cire d’abeille, parfaits pour la conservation des aliments. Je n’ai pas trouvĂ© de shop français oĂč les acheter, si vous avez des adresses n’hĂ©sitez pas ! Vous pouvez aussi les fabriquer vous-mĂȘme.

4. ArrĂȘter d’acheter de l’eau en bouteilles. Ça c’est vraiment le plus gros scandale: on a la chance d’avoir de l’eau potable qui sort du robinet (ce n’est pas le cas de tout le monde!) et on prĂ©fĂšre aller acheter de l’eau en bouteilles: moins pratique, plus cher, moins Ă©colo, plus lourd… Abandonnez les bouteilles en plastique! L’eau du robinet est bien plus contrĂŽlĂ©e que l’eau en bouteilles, qui reste Ă  stagner dans des entrepĂŽts. En plus, boire tout le temps la mĂȘme eau en bouteilles et dĂ©conseillĂ© car on ne varie pas assez les minĂ©raux qu’on absorbe. Si vous n’aimez pas l’eau de votre robinet, vous pouvez la filtrer en mettant dans une carafe des sticks de charbon actifs purificateur.  En revanche, pour les biberons des bĂ©bĂ©s c’est diffĂ©rent et je ne suis ni pĂ©diatre ni sage-femme (ni maman d’ailleurs) donc je ne m’aventurerai pas Ă  dire quelle eau il faut donner Ă  vos bĂ©bĂ©s!!

5. Supprimer le sopalin et les serviettes en papier. Le sopalin fait partie de ces objets qu’on nous a vendus comme indispensables alors qu’il n’en est rien. Il suffit d’avoir un bon stocks de chiffons ou alors acheter des lingettes microfibres (il y en a chez Hema). Pour les serviettes, optez pour des serviettes en tissu: c’est tellement plus joli en plus !

6. Pareil pour la vaisselle jetable. Utiliser au maximum la vaisselle habituelle. Si ce n’est pas possible, opter pour des assiettes et des verres en carton et des couverts en bambou qui sont recyclables.

7. Eplucher le moins possible les lĂ©gumes: par exemple les carottes, les pommes de terre, les courgettes, les aubergines… Tous ces lĂ©gumes n’ont pas forcĂ©ment besoin d’ĂȘtre Ă©pluchĂ©s. Il suffit de bien les rincer ou de les laver en les frottant avec de l’eau et du bicarbonate. Il existe des brosses pour les lĂ©gumes. En revanche, ne pas Ă©plucher implique d’acheter des fruits et lĂ©gumes bio car les pesticides se logent dans la peau!

8. Pour les oranges qui sont, soyons honnĂȘtes, difficiles Ă  manger avec la peau, vous confire leurs Ă©corces si elles sont bio.

9. RĂ©duire la consommation de viande. La viande n’est pas un besoin: on peut trouver des protĂ©ines dans beaucoup d’autres aliments (oeufs, fromages, lĂ©gumineuses du type lentilles ou soja, la spiruline, les olĂ©agineux (noix, noisettes…), les graines (lin ou courge…). Alors, je suis d’accord avec vous, la viande on adore ça, il ne s’agit pas de se priver dĂ©finitivement!! Mais justement, comme on aime ça, autant en manger de la vraie, de la bonne non? Mon conseil: au lieu d’acheter des steaks surgelĂ©s ou du poulet aux hormones, prĂ©voir une fois par semaine (ou moins!) une bonne viande bien française et bien Ă©levĂ©e (pas en batterie quoi) que l’on achĂšte chez le boucher. Meilleur pour la santĂ©, pour le goĂ»t et plus respectueux pour les animaux.

10. Faire des recettes de rĂ©cupĂ©ration avec des Ă©pluchures (chips d’Ă©pluchures de pommes de terre par exemple), les fanes etc. Dans ce livre vous trouverez un tas d’astuces pour les rĂ©utiliser !

Dans la salle de bain et hygiĂšne corporelle

 

11. Passer aux cotons rĂ©utilisables: vous pouvez en trouver partout maintenant, chez Hema ou chez des petites crĂ©atrices françaises comme l’e-shop de Malou et ses loups (d’ailleurs je vous invite Ă  suivre son compte Instagram qui est vraiment super chouette). On reparlera du fait d’acheter français plus tard…

12. Supprimer les cotons tiges. Ça vous parait inenvisageable? Eh bien figurez vous que j’Ă©tais une inconditionnelle du coton-tige avant « c’est tellement agrĂ©aaable!! »Â et finalement je m’en passe trĂšs bien. Il suffit de se laver les oreilles avec un peu d’eau et de savon dans la douche, et Ă©ventuellement de s’acheter un oriculi qui est un coton tige en bambou rĂ©utilisable. Si l’idĂ©e vous rebute absolument et que vous avez un compost vous pouvez passer aux cotons tiges compostables.

13. Changer votre brosse Ă  dent en plastique pour une brosse Ă  dent en bambou biodĂ©gradable ou brosse Ă  dents Ă  tĂȘte rechargeable sur laquelle on ne change que la tĂȘte. La deuxiĂšme option est Ă  privilĂ©gier: les objets en bambou viennent de loin, et la brosse Ă  dent rechargeable est utilisable Ă  l’infini!

14. Raisonner sa consommation de gel douche et de shampoing car ils sont gĂ©nĂ©rateurs d’emballages plastiques et contiennent beaucoup de produits chimiques. Il suffit de s’acheter un bon savon de Marseille pour le corps par exemple, ou des savons plus travaillĂ©s si vous avez une peau Ă  besoin particuliers (regardez celui-lĂ  comme il est joli). pour le shampoing il existe des shampoings solides. Vous pouvez aussi acheter vos savons et shampoing dans les magasins en vrac prĂšs de chez vous.

15. Pour Ă©conomiser l’eau dans les toilettes mettre une bouteille d’eau remplie (pour qu’elle reste au fond) dans le rĂ©servoir de la chasse d’eau. Ainsi vous diminuez la capacitĂ© de votre chasse d’eau, et vous utilisez moins d’eau!

16. Question hygiĂšne fĂ©minine, privilĂ©gier la cup, les serviettes hygiĂ©niques en tissu pour les plus aguerries ou encore les tampons et serviettes biodĂ©gradables comme ceux de la marque JHO en coton bio non blanchi dont mĂȘme les emballages sont biodĂ©gradables (issu de matĂ©riaux entiĂšrement vĂ©gĂ©taux). Ces trois solutions ont, en plus de leur aspect Ă©cologique, l’intĂ©rĂȘt non nĂ©gligeable de ne pas vous intoxiquer avec des produits chimiques blanchissants et des parfums de synthĂšse comme les marques habituelles… Oui oui, mĂȘme les plus grandes marques sont nocives pour la santĂ©.

17. RĂ©duire le temps de la douche: trois minutes top chrono!

18. Passer aux cosmĂ©tiques naturelles. Ici une recette de beurre corporel maison! Pour le dĂ©maquillant vous pouvez tout simplement utiliser des huiles vĂ©gĂ©tales (moi j’utilise l’huile de noisette mais vous pouvez choisir votre huile en fonction de votre type de peau  dans cet article. Vous pouvez remplacer le dĂ©odorant trĂšs simplement par du bicarbonate de soude appliquĂ© sur les aisselles lĂ©gĂšrement humidifiĂ©s. Le bicarbonate de soude est un produit naturel, trĂšs sain et pas du tout abrasif: il absorbe les odeurs et l’humiditĂ© !

19. Sinon vous pouvez aussi acheter des cosmétiques en privilégiant le bio et non testé sur les animaux (Logona, Lavera, The Body Shop ou encore Avril)

20. Faire pipi dans la douche… Il y a les pour et les contre, mais on ne peut pas nier que ça fait des Ă©conomies de chasse d’eau !

21. Acheter un vrai rasoir de sureté  dont on ne change que les lames. Celui que je vous ai mis en lien est trÚs joli, unisexe et il suffit de changer les lames quand elles sont usées.

22. Remplacer mouchoirs en papier par des mouchoirs en tissu. Il suffit de les laver en machine puis de les faire bouillir ou de les repasser pour supprimer les microbes !

23. Mettre une bassine dans le bac Ă  douche pour rĂ©cupĂ©rer l’eau, eau qui sera rĂ©utilisĂ©e pour verser dans les toilettes et Ă©conomiser une chasse d’eau.

80 écotips camille bavarde.jpg

Pour l’entretien mĂ©nager

 

Une des plus grandes rĂ©vĂ©lations que j’ai ces derniers temps concerne les produits mĂ©nagers… J’ai lu quelque part que notre intĂ©rieur est encore plus polluĂ© que l’extĂ©rieur, la faute Ă  tous les produits chimiques et parfums de synthĂšse que l’on trouve dans les produits d’entretien industriels. En plus ces produits sont tellement chers ! Revenir aux produits qu’utilisaient nos grands mĂšres est Ă©cologique (pas de produits chimiques dĂ©versĂ©s dans la nature), Ă©conomique (beaucoup moins chers Ă  l’achat) et bon pour la santĂ© (plus d’inhalations de vapeurs).

24. Le vinaigre blanc. Moins d’un euro la bouteille d’un litre, et une infinitĂ© d’utilisations ! Pour dĂ©boucher les canalisations avec du bicarbonate de soude et de l’eau trĂšs chaude, pour dĂ©tartrer une bouilloire, pour remplacer l’assouplissant du linge… C’est un produit magique que vous trouverez dans tous les supermarchĂ©s. Dans cet article vous trouverez comment vous simplifier la vie avec le vinaigre blanc. Seul hic, l’odeur assez forte qui ne plait pas Ă  tout le monde. Pur y remĂ©dier, vous pouvez le faire mariner pendant 5 jours avec des Ă©corces d’agrumes, ou y ajouter quelques gouttes de jus de citron.

25. Le savon noir est aussi un super produit naturel : pour laver les sols, enlever les tĂąches de graisse sur les vĂȘtements, dĂ©graisser la vaisselle, faire briller l’argenterie, nettoyer votre voiture, nettoyer les animaux domestiques… 16 astuces pour utiliser le savon noir dans cet article.

26. Le citron nettoie la douche, le four, les traces de transpiration, enlĂšve les odeurs, rafraĂźchit les cuirs… 17 astuces pour utiliser le citron ici.

27. Le savon de Marseille permet de faire sa vaisselle, nettoyer un matelas, supprimer les tùches en frottant le tissu avec le savon avant passage en machine (bye bye le détachant chimique) faire sa lessive maison (trÚs simplement, avec 4 ingrédients et une casserole) et bien plus encore

 

Dans la conduite de tous les jours

28. TrĂšs simple: un de mes premiers gestes a Ă©tĂ© d’acheter une gourde pour ne plus utiliser de bouteilles en plastique. J’ai achetĂ© une Chilly’s Bottle qui est trĂšs chouette parce qu’elle est rose et parce qu’elle fait Ă  la fois gourde et thermos. Cet hiver je bois mon thĂ© dedans et cet Ă©tĂ© je boirai mon eau glacĂ©e! Vous avez aussi celle-ci qui lutte pour le bien-ĂȘtre des ocĂ©ans, celle ci (fabriquĂ©e en France, +1 !) ou celle ci pour les petits budgets.

29. Refuser les couverts en plastiques (et avoir des couverts rĂ©utilisables sur soi), les pailles, les bouchons de gobelets de fastfood : le refus ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple… On se fait regarder comme un extraterrestre, mais c’est pour le bien de la planĂšte !

30. Si vous en avez la possibilitĂ©, prenez un compost (sachez que si le but est d’en faire un engrais pour le potager, il ne faut pas y mettre de viande). Si vous n’avez pas de jardin il existe des composts collectifs pour les immeubles !

31. Faire attention au tri. C’est pourtant la petite action la plus simple, celle qu’on nous communique depuis toujours, trier nos dĂ©chets!  Aujourd’hui Ă  Paris TOUS les emballages se jettent dans la poubelle jaune (mĂȘme les pots de yaourt, les emballages de jambon, les cannettes en alu…) Normalement cette rĂšgle sera gĂ©nĂ©ralisĂ©e Ă  toute la France d’ici peu, en attendant procurez vous un guide de tri de votre ville et tout sera plus simple. Voici les guides pour Paris, Lyon, Clermont-Ferrand, Lille, Bordeaux (j’ai pris les villes les plus reprĂ©sentĂ©es dans ma communautĂ© Instagram, n’y voyez pas de tri sĂ©lectif de ma part…)

32. Avoir une serviette en tissu avec soi quand on va déjeuner ou diner dehors: cela permet de refuser les serviettes en papier.

33. Mettre une Ă©tiquette stop pub sur la boite aux lettres pour Ă©viter d’ĂȘtre envahi de pubs papier que personne ne lit… Dans mon quartier ils ne respectent pas cette Ă©tiquette (malgrĂ© le fait qu’elle soit grosse et rouge) et je me retrouve tout le temps avec des montagnes de pub et ça m’Ă©nÚÚÚÚÚÚrve! Si quelqu’un a une solution je prends!

34. Remplacer les papiers cadeau par des emballages tissu : c’est la technique Furoshiki. C’est trĂšs joli en plus !

35. Penser Ă  louer ou se faire prĂȘter plutĂŽt qu’acheter quand il s’agit d’objets qu’on utilise peu (dĂ©guisements, outils…): Ă©conomique, Ă©cologique et en plus c’est un gain de place.

36. Attendre que les appareils Ă©lectroniques rendent l’Ăąme avant de les changer: fabriquer des appareils Ă©lectroniques est trĂšs polluant parce que cela nĂ©cessite des extractions de matiĂšres premiĂšres compliquĂ©es.

37. Avoir ses propres abeilles si vous avez un jardin, de l’espace, du temps…

38. Investir dans des panneaux photo-voltaĂŻques si vous avez une maison. Un investissement important mais trĂšs rentable sur le long terme.

39. Se dĂ©sinscrire des newsletters nulles et vider sa boite mail : les serveurs dĂ©pensent Ă©normĂ©ment d’Ă©nergie Ă  stocker vos mails !

40. Changer de moteur de recherche Internet. Sans parler de l’exploitation des donnĂ©es, Google n’est clairement pas une solution Ă©cologique…  A la place vous pouvez choisir choisir un moteur de recherche plus Ă©thique. Il y en a de trĂšs chouettes comme Ecosia (qui utilise les bĂ©nĂ©fices de votre recherche Internet pour planter un arbre) ou encore Lilo, qui Ă  chacune de vos recherches vous fait crĂ©dit d’une goutte d’eau (une goutte d’eau = 50% des revenus publicitaires liĂ©s Ă  votre recherche). Vous pouvez ensuite reverser vos gouttes d’eau au projet social de votre choix. C’est trĂšs simple Ă  utiliser, sur l’ordinateur comme sur le tĂ©lĂ©phone. Et ça fonctionne VRAIMENT aussi bien que Google!

41. Limiter le nombre de vos recherches sur Internet: une simple recherche sur Internet consomme beaucoup d’Ă©nergie ! Mais comment faire? Il suffit de mettre en favori vos sites prĂ©fĂ©rĂ©s (comme le mien par exemple! 😉 ). Comme ça, quand vous voulez y aller il n’y a plus qu’Ă  cliquer.

42. S’informer. On peut toujours faire mieux, on peut toujours faire plus de petits gestes pour l’environnement. Alors lisez, Ă©coutez des podcasts, regardez des vidĂ©os ou suivez de Mooc pour savoir comment faire plus !

43. Ne plus se faire livrer de repas, ou au moins rĂ©duire… AĂŻe aĂŻe aĂŻe… Ça c’est vraiment dur, je suis la premiĂšre Ă  en abuser. Le problĂšme avec la livraison de repas c’est que ça fait beaucoup d’emballages et en fonction de lĂ  oĂč vous habitez, la livraison est souvent faite en voiture ou en moto !

44. Ne plus jeter quoi que ce soit par terre (mĂ©gots, papiers, chewing-gums…) SĂ©rieusement, je me suis toujours demandĂ©e qui sont les gens qui jettent les chewing-gums par terre ou qui les collent SOUS LES TABLES. Laisser tomber un papier ou un mĂ©got ça arrive, mais alors les chewing-gums ça me dĂ©passe ! Et comme j’ai demandĂ© autour de moi et que personne ne m’a dit qu’il le faisait, je me demande qui sont les gens qui le font. Enfin bref.

45. RĂ©duire les commandes sur internet. Ça c’est pareil c’est trĂšs dur et personnellement j’en suis trĂšs loin. Mais si on peut aller acheter son livre chez le libraire du coin plutĂŽt que chez Ama*** (je n’Ă©cris pas leur nom en entier parce que je les DETESTE, je vous en reparle dans la rubrique « courses ») eh bien c’est mieux! Moins d’emballages et moins de d’Ă©nergie pour le transporter.

46. PrivilĂ©gier le covoiturage: bon lĂ  c’est simple, basique, tout le monde connait.

47. La note d’Ă©co-conduite au permis ce n’Ă©taiit pas une blague ! Bien passer ses vitesses pour ne pas ĂȘtre Ă  50 Km/h en 2de, ça consomme et ça rejette moins…

48. Limiter les impressions papier. Pareil, c’est sensĂ© ĂȘtre basique. Mais quand je vois au bureau Ă  quel point les gens n’ont rien Ă  faire du nombre d’exemplaires qu’ils vont imprimer, ça m’Ă©nerve.

49. Boycotter de maniĂšre gĂ©nĂ©rale les entreprises qui ne sont pas Ă©thiques, je vous en reparlera dans la rubrique « faire ses courses », mais il y a certaines entreprises qui n’ont vraiment rien Ă  faire de leur impact Ă©cologique ou humain. Et acheter, c’est voter: en achetant ces marques ou en les valorisant on cautionne leur conduite ! En vrac: Amazon, Google, (et on peut ajouter Apple et Facebook), Nutella, Coca-Cola….

50. Ramasser les dĂ©chets: sur la plage, ou dans la rue par exemple. Je ne parle pas de ramasser les crottes de chien Ă  pleines mains hein… Mais faire un petit effort quand voit un papier qui traĂźne par exemple!

51. Limiter sa consommation d’eau  de maniĂšre gĂ©nĂ©rale: utiliser la technique de la bouteille dans la chasse d’eau ou de la douche de 3 min Ă©voquĂ©es plus haut, couper l’eau quand on se lave les dents…

52. Sensibiliser autour de soi. Personnellement je n’ai pas dĂ©cidĂ© de changer mes habitudes toute seule un matin en me levant. C’est Ă  force de voir des personnes faire des petits efforts, Ă  force de parler avec des gens de ce qu’ils faisaient, Ă  force de lire des publication et des articles sur le zĂ©ro dĂ©chet, que je me suis dis que moi aussi j’allais me mettre Ă  faire ma part du colibri! Si vous parlez Ă  votre entourage de ce que vous faites, surtout quand vous ĂȘtes dans un milieu oĂč les gens sont assez fermĂ©s aux gestes Ă©colos, cela permet de montrer que l’Ă©cologie ce n’est pas qu’un truc de zadiste, qu’on doit tous prendre conscience de notre impact si on veut laisser quelque chose Ă  nos enfants. Parlez de vos gestes parce que en tĂ©moignant vous allez attirer la curiositĂ© des gens, qui vont peut-ĂȘtre se renseigner et se lancer aussi! Par exemple, pour mon anniversaire mes copines m’ont offert du thĂ© et elles m’ont dit « on a fait exprĂšs de ne pas prendre du thĂ© en sachet comme ça tu pourras rĂ©utiliser la boite », parce qu’elles savent que j’essaie de passer aux courses en vrac et que les boites me sont utiles. Ça m’a fait trop plaisir!

Camillle Bavarde article 80 écotips.jpg

Pour rĂ©duire sa consommation d’Ă©nergie:

53. Éteindre les lumiĂšres quand on quitte une piĂšce (basique mais j’avoue que je ne le fais pas toujours…)

54. DĂ©brancher les chargeurs quand on ne les utilise pas, et ne pas laisser les appareils charger trop longtemps. Par exemple quand vous partez du bureau dĂ©branchez le chargeur de votre PC ! C’est tout simple mais beaucoup de personnes laissent l’ordinateur charger toute la nuit.

55. RĂ©duire le chauffage: il parait que la tempĂ©rature idĂ©ale dans une maison est de 19° la journĂ©e et 16° la nuit (on dort mieux Ă  basse tempĂ©rature, il suffit d’avoir un pyjama chaud et une bonne couette ! Et une bouillotte, parce que les bouillotes c’est teeeellement agrĂ©able). Moi je laisse Ă  19° en permanence et ces derniers temps j’ai Ă©teint le chauffage. J’aime bien avoir bien chaud sous ma couette quand il fait un peu froid dehors… VoilĂ  voilĂ !

56. Utiliser des ampoules à basse consommation, ça dure plus longtemps en plus!

57. DĂ©givrer le congĂ©lateur: quand il y a trop de glace il a besoin de plus d’Ă©nergie pour tout refroidir.

58. DĂ©tartrer le chauffe-eau: mĂȘme logique, plus il y a de calcaire plus il a besoin d’Ă©nergie. En revanche je ne sais pas du tout faire ça… Vous pouvez aussi dĂ©tartrer la bouilloire en faisant bouillir un fond de vinaigre blanc et de l’eau (il faut bien rincer aprĂšs).

59. Utiliser des couvercles pour cuisiner: le contenu de votre casserole va chauffer plus vite car moins de pertes de chaleurs, comme ça vous utilisez les plaques moins longtemps.

60. Utiliser le programme Ă©co du lave vaisselle

61. Choisir l’Ă©nergie verte

Pour faire ses courses

62. RĂ©parer, recoudre avant de racheter: les chaussettes trouĂ©es, les ourlets dĂ©cousus, il suffit d’un petit coup d’aiguille au lieu de jeter.

63. Essayer de consommer en vrac. Pour ça il faut se munir de petits sacs en toile, de contenants (il y a des pots en verre Ă  2 euros chez Hema pour commencer, et aprĂšs vous pouvez tout simplement garder les pots de vos aliments (conserves en verre, sauce tomate…). Depuis que je fais ça quand je fais mes courses je privilĂ©gie les emballages en verre pour pouvoir les rĂ©utiliser (pour la crĂšme par exemple). Ensuite, vous pouvez commencer par acheter les fruits et lĂ©gumes en vrac en les mettant directement dans vos sacs en tissu: ils ont une peau pour les protĂ©ger, pas besoin de mettre du plastique dessus. Pareil avec le riz, les pĂątes, la farine les olĂ©agineux… Quand vous avez fait ça, vous pouvez aller chez le boucher ou chez le fromager avec vos contenants en verre pour qu’ils n’aient pas besoin de mettre le produit dans un emballage. Le vrac ça fonctionne aussi pour les liquides: vinaigre, huile… Pour faire vos courses en vrac vous pouvez aller dans les magasins bio (ce n’est pas forcĂ©ment plus cher, ça dĂ©pend des produits).

64. Consommer local ou au moins français. L’important ce n’est pas le bio, c’est plutĂŽt la distance. Entre une clĂ©mentine bio du Maroc et une clĂ©mentine non bio de Corse il vaut mieux privilĂ©gier la Corse, car elle a fait moins de trajet pour venir jusqu’Ă  vous! Vous pouvez aussi aller faire vos courses chez le producteur du coin: mĂȘme si ses produits ne sont pas labellisĂ©s bio (car souvent ces producteurs n’ont pas les moyens d’obtenir ce label, mais leurs produits sont tout de mĂȘme trĂšs sains). En plus, consommer français fait marcher notre Ă©conomie !

65. Consommer des produits éthiques (comme le café de petit producteur par exemple)

66. Essayer de se passer de supermarchĂ©. Si si c’est possible, il y a des gens qui le font! Bon je n’en suis pas encore lĂ … Mais c’est un objectif! Parce que le supermarchĂ© = des emballages, des produits transformĂ©s, des produits qui viennent de trĂšs loin. On croit qu’on est dĂ©pendant du supermarchĂ©, mais en fait non, c’est lui qui est dĂ©pendant de nous! Si nous refusons cette maniĂšre de consommer, la grande distribution laissera plus de place aux petits commerçants, aux producteurs locaux, et ce sera bien plus chouette.

67. Lire les Ă©tiquettes de ce qu’on mange. LĂ  c’est Ă  la fois du ressort de l’Ă©cologie et Ă  la fois du ressort de la santĂ©. Acheter des trucs ultra transformĂ©s de temps en temps (ou mĂȘme un peu souvent), ce n’est pas grave. Ce qui compte c’est d’ĂȘtre CONSCIENT de ce qu’on mange, pour ne pas se dire « mmmmh de dĂ©licieux fruits au sirop, allez hop une portion de fruits journaliĂšre! ». Être conscient que cet ananas a fait 10 000 km pour venir jusqu’Ă  nous, ĂȘtre conscient que ces Ɠufs Ă  petits prix ont Ă©tĂ© pondus par des poules qui n’ont jamais vu la lumiĂšre du jour. Parce qu’ĂȘtre conscient de tout ça, c’est utiliser notre intelligence et c’est, pas Ă  pas, changer nos habitudes.

68. Boycotter les grandes marques irresponsables : Coca-Cola, accusĂ© de vider les nappes phrĂ©atiques en Inde, Ferrero (donc Nutella), accusĂ© de faire travailler des enfants de 6 ans en Roumanie, et enfin et surtout Amazon, qui est le roi, que dis-je le roi, l’EMPEREUR (parmi d’autres) du gaspillage. Si vous ne l’avez pas vu je vous invite trĂšs fortement Ă  regarder ce documentaire Capital sur le gaspillage industriel: un journaliste a rĂ©ussi Ă  infiltrer des entrepĂŽts Amazon en se faisant passer pour un intĂ©rimaire. Je peux vous dire que ça ma vaccinĂ©e, moi qui Ă©tait jusque lĂ  une grande utilisatrice d’Amazon, je n’achĂšte plus rien chez eux. Ça me rĂ©volte tellement que des entreprises comme ça agissent de maniĂšre aussi odieuse tout en ne payant pas leurs impĂŽts, et que l’Ă©tat ne fasse rien tout ça parce que ces entreprises toutes puissantes font la loi.

69. Toujours avoir des sacs en tissu sur soi type tote-bag pour Ă©viter de prendre des sacs en plastique.

70. Acheter des vĂȘtements Ă©thiques, français ou d’occasion. Essayer de changer sa maniĂšre de faire du shopping, passer de « aahhhh trop envie de faire du shopping je vais soulager mon evie chez Zara et Mango » Ă  « j’ai besoin de tel vĂȘtement, comment me le procurer de façon raisonnable? ». Il y a Vinted pour acheter d’occasion oĂč on trouve des choses vraiment top, et il y a aussi les petites marques françaises. Alors oui, c’ets plus cher, mais l’idĂ©e est d’acheter mieux et moins. Et ça reste toujours moins cher que des marques comme Sandro et ses copains qui vendent Ă  prix d’or des vĂȘtements fabriquĂ©s en Chine. Sachez que lors de mon stage de 3Ăšme chez Sandro (ne me demandez pas pourquoi j’ai fait ça…) une de mes tĂąches consistait Ă  couper les Ă©tiquettes « Made In China » trop voyantes. Scandaleux hein? Eh oui, on se fout bien de nous. Je vous propose donc quelques marques je trouve super jolis, qui sont menĂ©es par des petites crĂ©atrices passionnĂ©es:

Les vĂȘtements: byCAT, Volage, Teeny Spark , Janne Mill, Stella & Suzie, NeuviĂšme Ciel pour grossesse et allaitement, Navy Paris , Mademoiselle D, l’Atelier de Camille, Les Petites Jupes de Prune, Made by CĂ©zembre, Dear Didi

Les bijoux: Doriane Bijoux , L’atelier de Vic

Les bébés/enfants : Petit Bec,

71. Vendre ou donner les vĂȘtements qu’on ne porte plus au lieu de les jeter (toujours via Vinted ! ) En plus ça fait de l’argent de poche!

72. Acheter au détail les aliments et litiÚres pour animaux

73. RĂ©duire les fastfood: pas Ă©vident… Enfin perso depuis que j’ai dĂ©couvert ce compte Instagram (je ne trouve plus le lien) qui dĂ©nonce tous les scandales dĂ©couverts par les gens dans leur Macdo (par exemple une blatte vivante retrouvĂ©e dans un wrap) je peux vous dire que ça m’a dĂ©goutĂ©e et je n’ai plus mangĂ© au Macdo depuis plusieurs mois !

74. S’inscrire dans une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne), qui vous permet de soutenir les agriculteurs en recevant des paniers de lĂ©gumes et de fruits ! Trop bien!

75. Aller chez les commerçants (poissonnier, fromager…) avec des tupperware pour Ă©viter les emballages.

76. Boycotter les produits avec emballages individuels ( gĂąteaux, compotes…): prĂ©fĂ©rer les pot de compote, les gĂąteaux en vrac…

77. La méthode BISOU est une bonne méthode pour raisonner sa consommation. Elle consiste à se poser 5 questions:

  • D’abord je me demande si j’en ai Besoin: est ce que je veux acheter ça pour rĂ©pondre Ă  une norme sociale? Est ce que j’ai vraiment besoin de cet objet oĂč est ce que c’est la publicitĂ© qui me fait croire que j’en ai besoin?
  • ImmĂ©diat: est ce que mon budget et mon besoin me permettent de l’acheter tout de suite? OĂč est ce que j’ai besoin de rĂ©flĂ©chir un peu avant d’acheter, voire Ă©conomiser?
  • Est ce que j’ai dĂ©jĂ  un objet Semblable ?
  • Quelle est l’Origine du produit? Vient-il de l’autre bout du monde? Par qui et dans quelles conditions a-t-il Ă©tĂ© produit?
  • Est ce que cet objet est vraiment Utile?

78. Faire des cadeaux immatĂ©riels: un massage, un restaurant, une excursion, un escape game, un week end, un billet de train… Les meilleurs cadeaux sont selon moi ceux qui laissent des souvenirs ! #collectmomentsnotthings

79. Aller chercher son pain avec un sac Ă  pain en tissu, comme avant!

80. Ne pas culpabiliser, avancer Ă  son rythme, faire ce qu’on peut. Chaque geste compte, mĂȘme le plus petit pot de yaourt jetĂ© dans la bonne poubelle est un pas en avant. Ne pas juger es autres qui en sont Ă  un stade moins avancĂ©, ne pas dire que c’est impossible. Bien sĂ»r que c’est possible, avec un peu de volontĂ© de changer le monde… On va y arriver!!

Enfin, je voulais vous donner des noms de blogs qui sont spĂ©cialisĂ©s dans ce domaine et qui sont trĂšs chouettes Ă  suivre, sur lesquelles vous trouverez plein d’idĂ©es (et de belles photos!)

Il y a aussi des comptes Instagram que je vous mettrai sur la publication Instagram.

Si le monde du zĂ©ro dĂ©chet vous intĂ©resse je vous conseille aussi le livre Zero DĂ©chet de BĂ©a Johnson, amĂ©ricaine Ă  l’origine du mouvement qui est clairement la papesse du ZD ! Elle a aussi un blog Ă©crit en anglais.

Enfin, je vous invite fortement Ă  faire une demande pour entrer dans ce groupe Facebook : Gestion budgĂ©taire, entraide et minimalisme. Il s’agit d’une communautĂ© trĂšs bienveillante oĂč vous pourrez poser toutes vos questions et trouver des milliards de conseils, et ce qui est bien c’est que vous y trouverez aussi des conseils de gestion de budget !

Je clos ici cet article plus long que jamais, et je voulais remercier les personnes qui ont participĂ© Ă  l’Ă©criture de cet article, c’Ă©tait trop chouette!!

Merci

Celia, Capucine, Clémence, tiny-captain_, Astrid, Clotilde, Camille, Camille, Khadidja, Pauline, Eve, Roukyju, Helen, Amandine, Marie, Delphine, Clara, Marie, Mathilde

 

Camille bavarde écotips 80.jpg

4 réflexions sur “Nos 80 Ă©cotips đŸŒ

  1. Excellent article, grand merci! Je me dis souvent que les astuces de grand-mĂšre que l’on a oubliĂ© ont un sens profond et sont toujours d’actualitĂ©. En tant que couturiĂšre-artisan je contribue Ă  la consommation Ă©co-responsable de textile et habillement : la pollution de sa production industrielle et de la destruction de centaines de milliers de tonnes de vĂȘtements dans le monde sont tout simplement inadmissibles.

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ton article qui donne des astuces auxquelles je n’avais pas forcĂ©ment pensĂ© ! J’avoue ne pas faire tout ce qui est Ă©crit dans cette liste, mais je vais sĂ»rement m’y mettre puisque les alternatives proposĂ©es sont tout aussi simples. Pour ma part je suis devenue vĂ©gĂ©tarienne il y a quelques moi -sĂ»rement la meilleure dĂ©cision de ma vie, et je fais la police auprĂšs de mes colocataires qui n’Ă©teignent jamais la lumiĂšre du couloir ! 😉

    J'aime

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s